Plaque occlusale

La plaque occlusale, qui est aussi connue sous le nom de plaque articulaire, est une gouttière de plastique transparent qui recouvre les dents supérieures, les dents inférieures, ou les deux, selon la physionomie du bruxeur. Le but de la plaque occlusale est d’empêcher les dents supérieures de toucher aux dents inférieures. Il s’agit de l’appareil le plus souvent utilisé pour protéger les dents de l’usure causée par le grincement et le serrement de dents, ainsi que pour absorber les forces impliquées.

Il est possible de fabriquer une gouttière de plastique qui sera portée sur les dents du haut ou du bas et dont les contacts seront ajustés précisément pour favoriser le repos des muscles. Cette solution est souvent employée pour un port de nuit seulement. Dans d’autres situations, la plaque devra être portée jour et nuit, mais cela est généralement une solution temporaire.

La plaque occlusale est fabriquée sur mesure au cabinet dentaire à partir des empreintes dentaires préalablement prélevées sur le patient. Ces empreintes servent, tout d’abord, à fabriquer des modèles des dents et, ensuite, à fabriquer la plaque articulaire en tant que telle. Il existe une panoplie de modèles de plaques occlusales pour répondre à la dentition, à l’occlusion et à la physionomie des bruxeurs.

Il est à noter qu’une plaque articulaire ne guérit pas la cause ni les conséquences du bruxisme. Elle agit plutôt à titre préventif en permettant aux muscles de la mâchoire de se relâcher, diminuant ainsi la pression exercée sur les articulations temporo-mandibulaires (ATM). Avec le temps, le réflexe de grincer des dents peut disparaître et les dommages causés par le serrement diminuent considérablement.

Avantages

  • Permet le relâchement des muscles des mâchoires ;
  • Favorise un sommeil réparateur;
  • Prévient l’usure prématurée des dents et de l’articulation de la mâchoire;
  • Prévient l’apparition d’abfraction (usure en forme de coup de hache au collet des dents) ;
  • Prévient les maux de tête et les maux de cou.

Désavantages

Un certain inconfort peut être ressenti lors des premiers jours du port de la plaque occlusale. Ce léger désagrément est cependant passager.

Risques et conséquences de ne pas traiter

  • Usure prématurée de l’émail et/ou de la dentine des dents, ce qui augmente les risques de sensibilité au froid et de fracture si l’usure est importante;
  • Perte d’émail à l’endroit où les dents se touchent et apparition d’une couleur jaunâtre (dentine);
  • Lorsque l’usure est importante, de petits morceaux de dents peuvent se détacher. Une fracture dentaire est également susceptible de survenir et il est possible que certaines dents deviennent mobiles;
  • Les prothèses, les couronnes artificielles et les obturations (plombages) sont aussi à risque de s’user ou de se briser sous l’effet d’un serrement ou d’un grincement de dents;
  • Lorsque l’usure dentaire est très importante, une atteinte du nerf dentaire ou une nécrose de celui-ci peut survenir, entraînant ainsi la dévitalisation des dents usées;
  • Maux de tête et de cou;
  • Douleur à la mâchoire et à l’articulation au réveil;
  • Sensations de raideur au niveau des joues pouvant même aller jusqu’au trismus musculaire (contraction du muscle de la joue limitant l’ouverture de la bouche);
  • Perte de DVO (dimension verticale d’occlusion), ce qui entraîne la modification du profil facial.

Étapes et délais du traitement

La fabrication des modèles et de la plaque peut être effectuée sur place ou dans un laboratoire externe. Dans un tel cas, deux rendez-vous sont nécessaires : le premier pour prendre les empreintes et le deuxième pour la mise en bouche et l’ajustement de la plaque. Le patient sera revu environ une semaine après la mise en bouche afin de vérifier et d’ajuster la plaque occlusale au besoin.

Coût

Le coût de la plaque occlusale dépend du modèle et du format de celle-ci.

Entretien

Il est très important d’utiliser des brosses et des produits spécialisés pour l’entretien de votre plaque occlusale.
Les produits pour prothèses proposés par Nova-dent® ou par Polident® peuvent être utilisés à la maison. De plus, il est important d’apporter votre plaque occlusale à votre dentiste lors des visites d’hygiène puisqu’il possède des produits plus performants pour le nettoyage sécuritaire de ce type d’appareil.

Voici quelques conseils pour maximiser la longévité de votre plaque occlusale:

  • Brossez soigneusement vos dents et passez la soie dentaire avant de mettre votre plaque;
  • Assouplissez toujours votre appareil sous l’eau chaude avant de le mettre en bouche;
  • Nettoyez votre plaque après chaque usage sous l’eau froide avec une brosse à dents et rincez bien;
  • Laissez toujours sécher votre plaque à l’air libre dans son contenant (ouvert);
  • Une fois par semaine, nettoyez l’appareil avec une pastille nettoyante pour prothèse (maximum 15 minutes) afin d’enlever les minéraux et les taches accumulées;
  • Un changement de la teinte (de transparent à légèrement opaque) de la plaque est possible;
  • Afin d’éviter d’endommager l’appareil, tirez toujours de chaque côté d’une force égale lorsque vous le retirez;
  • Prudence: tenez votre plaque loin de vos animaux de compagnie!

Restrictions

Contre-indiqué chez les personnes souffrant d’apnée du sommeil.

Solutions alternatives

Solutions dentaires:

  • Un traitement orthodontique pour corriger une malocclusion dentaire peut diminuer les effets néfastes du bruxisme;
  • Lorsque l’usure des dents est importante, un professionnel de la santé buccodentaire peut appliquer un vernis sur les dents pour les désensibiliser et diminuer l’inconfort du bruxeur. Des gels fluorés peuvent également être appliqués par le patient dans le cadre de ses soins d’hygiène effectués à domicile;
  • Une technique encore émergente consiste à injecter une toxine botulique dans les muscles masticateurs les plus puissants. La substance injectée permet de réduire la force musculaire exercée pendant les épisodes de bruxisme, limitant ainsi les dommages subis par les dents et les tissus qui les entourent. Les résultats à long terme sont cependant encore à déterminer.

Solutions externes:

  • Réduire le grincement des dents par la relaxation;
  • Éviter de mâcher des objets afin de ne pas habituer les muscles masticateurs à être en fonction en dehors des périodes de repas et de collation;
  • Réduire les substances stimulantes, tels l’alcool et la caféine;
  • Procéder à des exercices d’étirement des muscles masticateurs afin de les relaxer;
  • Des études concluent que les médicaments qui régularisent le sommeil ne suffisent pas à enrayer le bruxisme. Par contre, certains relaxants musculaires peuvent être utilisés, à la condition d’en parler au préalable avec un médecin ou un pharmacien afin d’éviter de développer une dépendance.

Vidéo Conseil