Extraction des dents de sagesse

L’âge d’éruption des dents de sagesse ou troisièmes molaires permanentes est très variable, mais se situe généralement entre 18 à 25 ans. La formation de leurs racines se termine en moyenne vers l’âge de 21 ans. Il arrive parfois que certaines personnes ne possèdent pas une ou plusieurs dents de sagesse ou que celles-ci n’aient pas la possibilité d’érupter normalement.

À cet effet, il est fortement recommandé, à titre préventif, de procéder à un examen des troisièmes molaires vers l’âge de 15 ou 16 ans à l’aide d’une radiographie panoramique ou d’un scan 3D.

Le dentiste évaluera les dents de sagesse selon plusieurs paramètres dont:

  • Leur position;
  • Leur orientation et trajet d’éruption;
  • L’espace disponible pour les loger adéquatement dans les mâchoires;
  • La santé des tissus et la présence d’infection, de kystes ou autres lésions au pourtour;
  • La présence de lésions carieuses sur les dents mêmes, ou les dents adjacentes;
  • La présence de maladie de gencives (parodontales) au pourtour.

Le dentiste déterminera alors si ces dents peuvent être conservées ou non.  Si une extraction est nécessaire, il est souvent plus sécuritaire d’enlever les dents de sagesse entre l’âge de 18 et 21 ans alors que leurs racines ne sont pas encore complètement formées.

  • Prévenir ou traiter une péricoronarite (inflammation des tissus entourant la dent en éruption);
  • Prévenir une carie au niveau de la deuxième molaire;
  • Prévenir une résorption de racine au niveau de la deuxième molaire;
  • Éliminer une dent trop endommagée par la carie;
  • Prévenir ou traiter l’apparition d’un kyste ou lésion autour de la dent de sagesse;
  • Prévenir la supra-éruption d’une dent de sagesse si aucune dent n’est coordonnée avec elle;
  • Faciliter l’hygiène dentaire dans les zones difficiles à atteindre;
  • Améliorer la santé de la gencive autour de la deuxième molaire.

Désavantages

  • La procédure est souvent stressante pour le patient;
  • Le délai de guérison est variable selon la procédure et le patient (âge, état de santé, etc.);
  • La procédure nécessite une période de repos ou un ralentissement temporaire des activités;
  • La procédure nécessite généralement la prise d’antidouleurs;
  • La procédure nécessite occasionnellement la prise d’antibiotiques.

Risques et conséquences de ne pas traiter

  • Infection de la dent et/ou des tissus avoisinants, provoquant la présence de saignements, de pus, d’enflure, d’inconfort et de douleur;
  • Possibilité de lésions carieuses aux dents voisines;
  • Possibilité de résorption des dents voisines, selon la position de la dent de sagesse;
  • Possibilité d’augmenter les risques de dommages aux structures nerveuses adjacentes ou de contact avec le sinus maxillaire selon la position de la dent à extraire, si la procédure est retardée et que les racines sont complètement formées;
  • Possibilité de présence de maladies de gencives (parodontales) et de perte osseuse autour des dents de sagesse et des dents adjacentes, à cause de la difficulté d’accès pour l’hygiène;
  • Possibilité de supra-éruption des molaires du haut si aucune dent du bas n’est coordonnée et risque de morsure de la joue ou douleur à l’articulation de la mâchoire.

Étapes et délais du traitement

  • Premier rendez-vous:  
    • Consultation avec revue de l’histoire dentaire et médicale du patient;
    • Examen clinique et radiologique de la ou des dents à extraire;
    • Estimation des coûts.
  • Deuxième rendez-vous:
    • Extraction des dents sélectionnées;
    • Points de suture (si nécessaire);
    • Prescription d’antibiotiques et/ou d’antidouleurs (selon le cas).
  • Troisième rendez-vous:
    • Suivi de guérison et retrait des sutures (selon le cas).

Indications postopératoires

Veuillez noter que ces recommandations sont mentionnées à titre informatif et que les meilleures recommandations sont celles de votre dentiste ou spécialiste ayant pratiqué la chirurgie.

Voici une liste des recommandations les plus courantes des praticiens:

  • Prendre les analgésiques prescrits ou recommandés
  • Prendre les antibiotiques prescrits;
  • Utiliser un rince-bouche antiseptique prescrit selon les recommandations;
  • Éviter de boire à la paille, de cracher et de fumer durant les 24 premières heures;
  • Appliquer de la glace par périodes de 10 à 15 minutes en alternance avec une période de repos;
  • Éviter de brosser les dents près de la plaie pour quelques jours;
  • Éviter les activités sportives intenses selon les recommandations;
  • Éviter les aliments trop acides, très chauds, salés ou vinaigrés;
  • En cas de saignements, appliquer une compresse stérile sur la plaie ou une poche de thé humide et maintenez une pression durant 15 minutes. En position couchée, gardez la tête surélevée en ajoutant un oreiller supplémentaire;
  • S’ils ont été utilisés, les points de suture sont fragiles. Certains sont fondants, d’autres non. Il faut s’informer des soins spécifiques selon chaque cas. À noter qu’il est fréquent que des fils de suture tombent d’eux-mêmes. Ne pas tirer sur les fils, ne pas les couper;
  • La période de convalescence suivant la chirurgie varie d’une personne à l’autre en fonction de la complexité de la chirurgie et selon la façon dont le patient se conforme aux conseils postopératoires;
  • Prévoir environ deux jours de repos à la suite d’une chirurgie complexe. L’enflure atteindra généralement son maximum au cours de cette période;
  • L’inconfort lié à la chirurgie survient souvent au cours des cinq premiers jours.

Pour plus d’informations, voir «Extraction des dents de sagesse»

Coût

  • Varie en fonction du nombre de dents à extraire et de la complexité de la chirurgie;
  • L’estimation des interventions et des coûts vous sera remise par écrit;
  • Il est possible de demander une prédétermination à votre assureur. Le remboursement de vos prestations selon votre couverture de soins dentaires pourra en être facilité.

Restrictions

Les risques et conséquences en fonction des bénéfices sont toujours évalués avant la procédure. Dans certains cas, le dentiste ou le chirurgien maxillo-facial pourra choisir de ne pas procéder à l’extraction d’une ou de plusieurs dents de sagesse.

Exemples de cas non traités:

  • Dents de sagesse incluses sous l’os et sans symptôme chez le patient âgé;
  • Danger d’atteinte de structures nerveuses avec possibilité trop grande de perte de sensibilité permanente (paresthésie);
  • Danger trop important d’atteinte du sinus maxillaire;
  • Condition médicale du patient

Un formulaire de consentement vous sera remis afin de vous renseigner sur les enjeux de la chirugie, de vous informer sur les risques et complications possibles, de vous fournir les conseils postopératoires et d’être assuré d’avoir bien répondu à toutes vos questions;

Dans le cas d’une extraction risquée ou hors du champ de compétence de votre dentiste généraliste, vous pourriez être référé à un chirurgien maxillo-facial, un dentiste spécialisé dans la réalisation de chirurgies plus complexes.

Solutions alternatives

  • Attendre et surveiller l’éruption des dents;
  • Attendre et surveiller les dents incluses avec examen radiologique périodique;
  • Dégager la gencive autour des dents qui ne sont pas assez éruptées pour faciliter l’hygiène;
  • Réparer les caries sur les dents touchées;
  • Traiter les maladies de gencives autour des dents touchées;
  • Contrôler l’hygiène le mieux possible autour des dents difficiles d’accès.

Vidéo Conseil

Vidéo