Traitement de canal

Le traitement de canal, aussi appelé traitement endodontique, consiste à retirer la partie vitale de la dent, à désinfecter tout le système de canaux interne de la dent, à élargir les principaux canaux et à les remplir d’un matériau obturateur pour les sceller.

À la suite d’un traitement de canal, il est recommandé reconstituer la dent pour la protéger. Idéalement, la dent recevra une couronne complète avec ou sans pivots. Il est aussi possible, mais moins recommandé, de procéder à la mise en place d’une restauration en amalgame ou en résine composite, car ces matériaux ne sont pas assez résistants contre les fractures.

Les dents possèdent un nombre variable de canaux principaux. Voici le nombre de canaux que possèdent généralement les dents:

  • Incisives centrales: 1 canal;
  • Incisives latérales: 1 canal;
  • Canines (dent de l’oeil): 1 canal;
  • Premières prémolaires: 1 ou 2 canaux (souvent deux);
  • Deuxièmes prémolaires: 1 ou 2 canaux (souvent un);
  • Premières molaires: 3 ou 4 canaux (souvent 4 surtout celles du haut);
  • Deuxièmes molaires: 3 ou 4 canaux (souvent 3);
  • Troisièmes molaires, ou dents de sagesse: 3 canaux (rarement traitées endodontiquement).
  • Carie très profonde;
  • Pulpite irréversible;
  • Dent nécrosée;
  • Dent non restaurable, car trop abimée.

Avantages

  • Le traitement de canal s’avère parfois le seul moyen de sauver une dent autrement vouée à l’extraction;
  • Le taux de succès du traitement est très élevé;
  • Le traitement est indolore, puisqu’il est effectué sous anesthésie locale.

Désavantages

  • Le traitement de canal peut nécessiter plusieurs séances;
  • Dans les cas complexes, il est possible que le dentiste ait à refaire certaines étapes du traitement si les résultats obtenus ne sont pas satisfaisants.

Risques et conséquences de ne pas traiter

  • Augmentation de la douleur ou apparition de douleur aiguë;
  • Décoloration de la dent;
  • Abcès et/ou infection plus répandue, pouvant se propager au reste du corps et même porter sévèrement atteinte à la santé;
  • Perte de la dent.

Étapes et délais du traitement

  • Examen clinique et radiologique de la dent;
  • Prescription d’antibiotiques;
  • Selon le nombre de racines à traiter et l’étendue de l’infection, un à plusieurs rendez-vous sont nécessaires pour compléter le traitement;
  • Anesthésie de la dent et de la gencive;
  • Protection de l’environnement de la dent par la mise en place d’une digue autour de celle-ci;
  • Ouverture de la dent par le dessus;
  • Nettoyage, désinfection et préparation mécanique de la chambre pulpaire et des canaux;
  • Obturation des canaux à l’aide d’un matériau plastique;
  • Fermeture de la dent à l’aide d’une obturation temporaire;
  • Réparation définitive de la dent à l’aide d’une couronne.

Après l'intervention

  • Un peu de douleur peut être ressentie au contact de la dent; elle s’estompera après 72 heures par la prise d’analgésiques prescrits par le dentiste;
  • La prise d’un antibiotique prescrit pourra contrôler l’enflure induite dans le cas d’une dent préalablement infectée.

Coût

Différents aspects sont à prendre en considération pour évaluer le coût du traitement de canal:

  • D’abord, le coût du traitement dépend du nombre de canaux que possède la dent (de 1 à 4);
  • Ensuite, il faut savoir que le coût du traitement de canal chez un dentiste généraliste comprend les actes suivants, répartis sur un ou plusieurs rendez-vous: le plan de traitement, les actes cliniques (nettoyage, mise en forme des canaux et obturation canalaire) et les radiographies;
  • Enfin, le coût du traitement de canal exclut la restauration finale de la dent. Il faudra donc y ajouter le coût d’une restauration en amalgame ou en composite. Une couronne peut également être suggérée. Dans ce cas, des coûts supplémentaires peuvent s’ajouter, notamment si un pivot est requis pour l’installation de la couronne.

Dans tous les cas, les tarifs sont basés sur le Guide des tarifs et nomenclature des actes buccodentaires de l’Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ). 

Restrictions

  • Dent ayant un pronostic faible;
  • Abcès périapical sur une dent de sagesse;
  • Canaux accessoires;
  • Canaux calcifiés;
  • Résorption radiculaire;
  • Condition médicale du patient.

Solutions alternatives